Consortium WASH RDC

L'expertise de cinq ONG internationales

La mobilisation communautaire au cœur des débats

2 Comments

Vue de l’assemblée des participants durant les échanges.

Vue de l’assemblée des participants durant les échanges.

Le 9 décembre 2014, le Consortium WASH RDC a réuni à Kinshasa plus d’une soixantaine d’acteurs du secteur de l’eau, assainissement et hygiène en RDC pour un échange d’expérience autour de la problématique de la mobilisation communautaire et du changement de comportements.

Lors de cette deuxième édition de la Revue Technique, les débats se sont construits autour de l’action des organisations clés du secteur, comme le Comité National d’Action d’Eau et d’Assainissement (CNAEA), le Programme National Ecoles et Villages Assainis (PNVEA), le Programme d’Eau et d’Assainissement (WSP) de la Banque Mondiale, Oxfam, les cinq agences du Consortium… Sans oublier les acteurs de terrain comme les relais communautaires, les membres de Comité d’Eau et de Village. En rassemblant l’ensemble de ces points de vue et savoir-faire, le Consortium a misé sur l’apprentissage continu du secteur sur base des leçons du terrain et des projets de recherche et d’innovation, à l’instar de ce qu’a fait le PNVEA en passant de la Phase 1 à la Phase 2 du Programme, et du Consortium en changeant certains points de son approche.

Comme élément central de la Revue, les participants ont débattu de la question de l’optique client. « Dans les projets WASH, les usagers du service de l’eau doivent-ils être considérés comme des bénéficiaires ou des clients ? ». De ces débats et la présentation par Déo Mirindi, spécialiste de la Banque Mondiale, est ressortie l’idée que l’optique client va au-delà de la simple affirmation « les usagers doivent payer le service de l’eau ». Elle doit également prendre en compte l’analyse des demandes différentes, les particularités d’une « communauté de clients », les choix techniques, le marketing social, et la décision informée d’investir dans les ouvrages d’eau potable. A ce sujet, rendez-vous est donné pour la troisième édition de la Revue Technique qui sera organisée au cours du premier semestre 2015, et qui traitera spécifiquement de cette question.

Interview de Lisa Rudge, Water, Sanitation and Hygiène Adviser à DFID.

Interview de Lisa Rudge, Water, Sanitation and Hygiène Adviser à DFID.

Suite au travail en groupes, les réflexions de l’assemblée ont porté aussi sur l’engagement des leaders et de tous les membres d’une communauté, la prise en compte de la position des femmes, la nécessité de connaître l’histoire de la communauté avant d’implanter un projet Eau, Hygiène et Assainissement, et la façon d’utiliser les différents leviers disponibles pour promouvoir des Petites Actions Faisable Importantes dans les communautés.

En attendant la publication du rapport final de cette Revue Technique, vous trouverez plus d’informations sur les sujets débattus dans les présentations du Programme National Ecoles et Villages Assainis (PNVEA), de la Banque Mondiale, d’Oxfam et du Consortium.

Le Consortium WASH remercie la CNAEA pour la modération des débats, les présentateurs et facilitateurs pour leur disponibilité et ouverture d’esprit, ainsi qu’à tous les participants pour avoir pris part aux débats.

Documents (pdf)

2 thoughts on “La mobilisation communautaire au cœur des débats

  1. επισκευη υπολογιστη στην Αθηνα γρηγορα και εγγυημενα.
    Η EASolutions βρισκεται διπλα σας. Για οποιαδηποτεπληροφορια μη
    διστασετε να καλεσετε στα τηλεφωνα μας.

  2. Pingback: How can we adapt the life-cycle costs approach for rural water supply in fragile states? What the DRC WASH Consortium has done so far | Beginning in Bamako...

Leave a Reply