Consortium WASH RDC

L'expertise de cinq ONG internationales

serial and product key project standard 2016 autocad 2015 download full version solidworks 2016 premium download for mac autodesk autocad 2017 64 bit installer

autodesk autocad 2014 product key and serial number office 2016 serial number and product key click here now

windows 10 key codes what is the latest version of sketchup 2016

Les projets pilotes

Le Consortium WASH RDC a été conçu en 2013 comme un acteur complémentaire au Programme National Ecole et Village Assainis, capable d’apporter des approches innovantes pour une plus grande durabilité des résultats WASH. Une composante de son approche programmatique, à côté du programme sur large échelle, a été aussi le développement de projets pilotes sur petite échelle pour tester des nouvelles solutions à des problématiques clés de la WASH rurale en RDC.

A partir du 2016, le Consortium WASH RDC a mené six projets pilotes dans les provinces du Tanganyika et du Kasaï Central.

Renforcement des capacités des Entités Territoriales Décentralisées

De novembre 2017 à novembre 2018, le Consortium WASH RDC a mise en œuvre un projet pilote de renforcement des capacités des Entités Territoriales Décentralisées (ETD) dans la planification des investissements pour des services WASH durables en milieu rural. L’objectif général du projet était d’accompagner une sélection d’ETD au Tanganyika – dans des zones d’intervention du Consortium – pour qu’elles assument leurs responsabilités, conformément à la Loi sur l’Eau promulguée en 2016.

Le projet a abouti à trois résultats principaux : la réalisation d’un diagnostic de la capacité de ces ETD à assurer des services durables en WASH en milieu rural ; la mise en œuvre d’un cycle de formations de base pour une sélection de ces ETD portant sur l’identification des responsabilités définies par la Loi sur l’Eau ; et la réalisation d’un cycle de formations avancées visant à développer des plans d’investissement en WASH basés sur un calcul rigoureux des coûts à long-terme et sur une évaluation réaliste des ressources à disposition.

Le Consortium a produit une boite à outils pour accompagner les ETD – y compris celles n’ayant pas bénéficié du projet – dans l’élaboration de plans d’investissement WASH durables. Ces outils ont été conçus pour être utilisés par les ETD avec la facilitation d’un formateur.

Réponse Rapide aux épidémies de choléra

Au Tanganyika, le Consortium a renforcé les capacités des sept Bureaux Centraux de Zone (Ankoro, Kabalo, Kiambi, Kongolo, Manono, Mbulula and Moba) dans la prévention des épidémies et a mené 20 interventions de réponse rapide déclenchées par une demande d’appui de la Zone de Santé. Trois guides à l’intention des équipes terrain ont été produits et partagés.

Renforcement de la chaîne d’approvisionnement en pièces détachées des pompes à main

Le Consortium WASH RDC a rapproché les usagers aux fournisseurs des pièces détachées dans l’ensemble de ses zones d’intervention, en adoptant un focus particulier dans le territoire de Manono, au Tanganyika, qui a été ciblé par un projet pilote y dédié. Ce projet visait à accroître et équilibrer l’offre et la demande de pièces de rechange de pompes à main sur le marché local. Le Consortium a facilité l’ouverture d’un magasin de pièces de rechange à Manono et fait sa promotion auprès des communautés assistées dans le territoire, pour autonomiser l’approvisionnement en pièces détachées.

Renforcement de la redevabilité des comités de gestion WASH envers les communautés.

Ciblant 10 000 personnes dans les Zones de Santé de Dibaya et Lubondaie, Kasaï Central, ce projet visait à renforcer les mécanismes de redevabilité des comités de gestion d’eau envers les communautés à travers la mise en place d’associations d’usagers. Ces associations sont constituées de représentants des usagers désignés au niveau du quartier, pour assurer une représentation équitable de toute la population au sein de l’association. Le nombre des membres des associations est donc variable et dépend de la taille de la population des villages. Le Consortium a développé et testé ce modèle selon une approche méthodologique participative, avec la participation active des autorités locales et des utilisateurs des services hydriques.

Renforcement des capacités des autorités locales dans le suivi des infrastructures WASH

Ce projet a aidé le Comité Provincial d’Action de l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement (CPAEHA) du Tanganyika à collecter, analyser et diffuser des informations géographiques des Zones de Santé de Mbulula et de Nyemba,  par un Système d’Information Géographique (SIG). Le projet a produit 14 cartes des infrastructures WASH, couvrant une superficie d’environ 56 km².

Intégration d’une composante « nutrition » dans la WASH

Etant donné le potentiel des bonnes pratiques WASH pour améliorer le statut nutritionnel des communautés, le Consortium WASH RDC a intégré la diffusion de neuf messages clés sur les bonnes pratiques d’hygiène alimentaire et de soins des enfants dans 82 communautés du Tanganyika et du Kasaï Central. Au total, les activités ont ciblé plus de 80 000 personnes, avec l’engagement des parents et des tuteurs de près de 10 000 enfants de moins de cinq ans.