Consortium WASH RDC

L'expertise de cinq ONG internationales

Approche programmatique

L’approche programmatique du Consortium WASH RDC a reposé sur des piliers distincts mais interdépendants. Le Consortium a travaillé du niveau communautaire au niveau national pour soutenir l’accès des communautés de la RDC rurale aux services en eau, assainissement et hygiène (WASH) à la fois directement, à la fois en renforçant les synergies avec les autres acteurs du secteur – des institutions locales et nationales au secteur privé –  pour un impact plus large et durable.

Au cœur de l’action du Consortium, le travail avec les communautés a visé à mettre en place des systèmes durables d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène à travers les capacités et les efforts des communautés elles-mêmes. En les accompagnant à travers un processus en 12 étapes, le Consortium a promu le changement des comportements en matière d’hygiène et d’assainissement, ainsi que la gestion communautaire durable des services d’eau. Cela s’est traduit, pour l’hygiène et l’assainissement, par l’approche des « Petites Actions Faisables Importantes » et pour les services d’eau, par l’ « Approche Economique ». Au sein des communautés, le Consortium a cherché l’implication des filles et des femmes dans les processus de prise de décision, en adressant les questions de genre et parité comme transversales au programme.

Le Consortium a également testé, par des projets pilotes à petite échelle, des approches spécifiques de travail communautaire ou de collaboration avec le secteur privé et les institutions locales et provinciales.

Le partage des leçons apprises dans la mise en œuvre du projet – tirées à la fois de manière qualitative, à la fois par l’analyse des données quantitatives du système de suivi et évaluation – a été une composante fondamentale du programme. Le Consortium s’est engagé du début à créer des espaces de débat, d’apprentissage et de coordination sectoriels, avec l’objectif d’améliorer l’efficacité globale des interventions WASH dans la RDC rurale.

Leave a Reply